Interview de Benoît Roig, président de l'université de Nîmes

Benoît Roig faisait son 7h50 ce mercredi matin sur France Bleu Gard Lozère. Le président de l'université de Nîmes se félicite de l'implication de l'ensemble des services pour préparer au mieux la rentrée de septembre, mais sans cacher que les conditions d'accueil des étudiants seront compliquées.

Benoît Roig, président d'UNÎMES © Radio France - Mélodie Viallet

L'ancien sportif de haut niveau qu'est Benoît Roig a connu des beaux défis sur les terrains de rugby lorsqu'il évoluait au poste de demi de mêlée sous les couleurs du RCN. Mais là, c'est un autre challenge que le président de l'université de Nîmes doit relever. Il faut préparer la rentrée dans des conditions très compliquées. Invité du 7h50 de France Bleu Gard Lozère ce mercredi 17 juin, Benoît Roig a apporté des précisions à ce sujet.

Le président de l'Université de Nîmes est revenu sur cette crise sanitaire : "On a eu des difficultés bien évidemment. Un certain nombre d'étudiants avaient des problèmes avec le matériel, des problèmes de connexion Internet. Mais nous avons réussi à le palier. D'une part, nous avons distribué une centaine d'ordinateurs à ces étudiants, ainsi qu'une centaine de forfaits téléphoniques, grâce au soutien de la région Occitanie." Benoît Roig a également salué l'investissement des enseignants pour les cours à distance.

Pour la rentrée de septembre, Benoît Roig a confié ses inquiétudes : "C'est vraiment compliqué à organiser, notamment le déplacement des élèves à l'intérieur des différents établissements." Pour l'heure, plusieurs consignes sont déjà connues pour faire respecter les gestes barrières et la distanciation sociale : "La capacité d'accueil de nos amphithéâtres a été réduite à 45%, explique Benoît Roig. Donc nous travaillons sur un schéma de rentrée hybride, où une partie des cours se fera à distance, l'autre en présentiel. Mais on va tout faire pour accueillir le plus d'étudiants possible.

Benoît Roig a précisé que ce dispositif sera longuement expliqué et détaillé aux étudiants lors des deux premières semaines de rentrée, en septembre.

Le président de l'université de Nîmes est également revenu sur le cas des néo-bacheliers, qui arriveront en septembre prochain après plusieurs mois compliqués. Leur accompagnement sera "renforcé", a déclaré Benoît Roig au micro de France Bleu Gard Lozère : "On va les former au numérique. Ils auront des tuteurs, pour les remettre dans le bain.

L'interview, à réécouter en intégralité.