Nouvelle publication d'un chercheur de CRIOBE de l'UPVD

Sur la base de ce qui se fait sur terre avec les tigres en Inde ou les lions en Afrique, Éric CLUA, vétérinaire, directeur d’étude EPHE – PSL  au sein du laboratoire CRIOBE et spécialiste des requins, vient de publier un article scientifique prônant un retrait très sélectif des requins dont on aurait la preuve qu’ils ont effectivement mordu l’Homme, épargnant de fait tous les autres requins qui sont aujourd’hui inutilement tués. Sachant qu’il y a une très forte probabilité que ce soit le ou les mêmes requins qui mordent l’Homme à plusieurs reprises. 

Cela pourrait réconcilier l’Homme avec les requins en focalisant les problèmes de morsure de prédation sur quelques rares individus.

Taxé jusqu’à aujourd’hui d’irréaliste, cette approche est maintenant validée scientifiquement par un article récemment publié dans Journal of Ocean and Coastal Management (Elsevier) (Clua et coll. 2020).