À la rencontre de Anita Haeussler, Prix de Thèse 2021 en "Sciences et Technologies" du Collège Doctoral LR 

Lors de la semaine de rentrée des doctorants de l'Université de Perpignan au mois de novembre, Anita Haeussler a recu le premier Prix de Thèse du Collège Doctoral LR en "Sciences et Technologies". La lauréate a accepté de répondre à nos questions sur son parcours, sa thèse et ses projets professionnels.  

Pouvez-vous vous présenter ?

Je suis Anita Haeussler, docteure en Sciences de l’Ingénieur depuis l’année 2021, diplômée de l'ED 305 de l’Université de Perpignan.

Pouvez-vous nous parler de votre parcours professionnel et universitaire ?

Après mon baccalauréat, je me suis orientée vers une prépa Maths-Physique suite à laquelle j’ai intégré l’école d’ingénieurs ENSIL-ENSCI à Limoges dans la spécialité « Matériaux et Traitement de surface ». Pendant ce cursus, j’ai eu l’occasion de faire un échange Erasmus en Finlande durant lequel j’ai réalisé un stage dans un laboratoire de recherche. Ce stage m’a confirmé que le milieu de la recherche me plaisait. Suite à cela, j’ai entrepris de faire un double diplôme Master Recherche.

Ayant beaucoup apprécié cette partie de mon cursus, j’ai souhaité réaliser une thèse.  En cherchant, je suis tombée sur l’offre de thèse, à Font Romeu, orientée en développement durable. J’ai été retenue pour cette offre. J’ai terminé mon travail doctoral et été diplômée en mars 2021, à la suite de quoi j’ai intégré le laboratoire PROMES en tant qu’ingénieure de recherche mais cette fois dans le service des installations solaires.

Sur quoi portaient vos travaux de recherche ?

Ma thèse portait sur la production de carburant solaire à partir de procédés thermochimiques. Quelques explications : en utilisant de l’énergie solaire, on dissocie du CO2 et de l’eau afin de faire du CO et de l’hydrogène. Ce sont des molécules qui peuvent être utilisées comme vecteurs énergétiques, afin d'en faire, par exemple, des carburants synthétiques.

Si nous devions ne retenir qu’une ou deux grandes idées de votre thèse, quelles seraient-elles ?

L’une des grandes idées porte sur le couplage de deux matériaux de familles différentes que sont les pérovskites et la cérine comme matériaux réactifs, afin de cumuler les avantages de deux matériaux et compenser à chacun leurs principaux défauts. Une seconde idée à retenir pourrait être la démonstration d’un procédé membranaire sous flux solaire réel qui est une alternative aux procédés classiques, précédemment développés.

Qu’apporte votre thèse à la société ?

Cette thèse s’inscrit dans la lutte contre le réchauffement climatique en proposant un procédé qui permet de produire de l’hydrogène à partir d’énergies renouvelables qui peut ensuite être utilisé pour produire des carburants de synthèse. Tout cela dans le but de remplacer des énergies fossiles par des énergies vertes.

Quels sont vos projets pour la suite de votre carrière ?

J’aimerais continuer en tant qu’ingénieure de recherche à PROMES et intégrer le laboratoire en tant que titulaire. C’est un projet qui s’inscrit dans le temps long.

Comment va pouvoir vous aider le prix de thèse dans la construction de votre projet professionnel ?

Tout d’abord, cette distinction permet d’avoir une jolie ligne sur le CV et va permettre une reconnaissance de la qualité de mon travail auprès des instances auxquelles je postulerai plus tard.

Quels conseils pourriez-vous donner à des doctorants qui souhaiteraient se lancer dans un projet de doctorat et qui seraient encore hésitants ?

Je leur conseillerai de chercher un sujet qui leur plaise et qui a du sens pour eux. De ne pas se focaliser uniquement sur la finalité de la thèse que constitue l'obtention du diplôme, mais plutôt de s'engager sur un sujet qui soit en accord avec leurs valeurs. Il faut aussi bien se renseigner. Une fois tout cela fait, ne pas hésiter à se lancer dans l’aventure.